Mon panier

Fermer

Livraison gratuite avec tout achat de 100$ (QC et NB) et 150$ dans les autres provinces canadiennes. 

L'ABC de la couche lavable

Comment choisir ses couches lavables ?

Il existe différents types de couches lavables, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ! Chaque type de couches a ses avantages spécifiques. Nous allons regarder ici les différentes options possibles (toutes disponibles dans notre boutique) afin de vous permettre de sélectionner celles qui s’adapteront le mieux à votre style de vie et vos préférences. Chaque type de couches vous est offert par différents fabricants et possède leurs caractéristiques propres. Nous vous recommandons de débuter avec un lot de 20 couches lavables en variant vos choix de marques pour toujours avoir un bon ajustement sous la main. Nous comparons souvent l’achat de couches lavables à l’achat d’un jeans. Certaines sont plus ajustées, d’autres plus amples, certaines tailles plus basses ou plus hautes, certaines ont plus d’élasticité et de souplesse, etc. Un lot varié vous permettra de suivre l’évolution de la physionomie de votre enfant tout au long de sa croissance.  

 

Voir nos ensembles de départ de couches lavables

 

Les différents types de couches lavables 

La couche à poche

La couche à poche est la plus répandue sur le marché. La couche présente une ouverture (une poche) dans laquelle on peut introduire des insertions absorbantes. Ce sont les insertions absorbantes, communément appelées inserts qui absorbent les liquides. Les insertions se présentent sous plusieurs appellations telles que : insertion, trifold ou bifold. La qualité de vos insertions absorbantes déterminera l’absorption de votre couche à poche. Une fois la couche souillée, on doit tout laver. On ne peut pas réutiliser la « coquille » pour un prochain change, car le tissu intérieur serait déjà mouillé.

Pour les couches à doubles ouvertures, en théorie, les insertions absorbantes devraient sortir d’elles-mêmes de la poche lors du lavage. Il sera toutefois nécessaire de retirer les insertions absorbantes des couches à simple ouverture avant de les mettre à la laveuse afin d’éviter que l’insertion se retrouve coincée dans la poche et ne bénéficie pas d’un lavage adéquat.

Le système d’attache peut être à boutons-pression ou à velcro. Aucun des 2 n’est réellement mieux que l’autre. Le mieux sera en réalité ce qui vous convient à vous en tant que parents. Les couches à velcro vous offrent la facilité d’ajustement. Les boutons-pression prennent légèrement plus de temps à ajuster, mais demeurent très faciles à utiliser. Il faudra pendre soin d’habiller bébé lorsque celui-ci commencera à ramper au sol afin d’éviter d’abîmer nos couches sous les boutons-pression. La couche à velcro nécessitera toutefois de bien refermer les velcros avant lavage afin d’éviter que ceux-ci ne s’agrippent à vos autres couches ou insertions et ne les abîment. De plus, lorsque les petites mains deviennent plus agiles, le velcro est très attrayant. L’utilisation d’un pyjama est donc recommandée afin d’éviter les mauvaises surprises le matin (expérience vécue).

 

Voir nos modèles de couches à poches

 

La couche tout en un (TE1)

La couche tout-en-un est la plus facile d’utilisation puisqu’aucune manipulation d’insertion n’est nécessaire. C’est la couche préférée des gens pressés, la couche idéale pour les gens qui désirent une option prête à porter puisque les insertions absorbantes sont intégrées à même la couche. Ce sera votre couche lavable favorite lors de sa sortie de sécheuse, car elle sera déjà prête à être utilisée. Elle est toutefois plus longue à sécher que la couche à poche ou la couche plate. Lorsque la couche est souillée, on la déposera tout simplement dans un panier ou un sac à couches sales. Certaines marques de couches tout-en-un offrent une poche afin d’y glisser de l’absorption supplémentaire au besoin combinant ainsi les avantages de la couche à poche et les avantages de la couche tout-en-un.  

 

Voir nos modèles de couches tout-en-un

  

La couche moulée

La couche moulée est une couche dont toute la surface est composée de matière absorbante. Celle-ci peut être en bambou, coton, chanvre ou un mélange de ces fibres performantes. Elle est souvent utilisée la nuit pour sa grande capacité d’absorption bien qu’elle puisse parfaitement être utilisée durant le jour. Elle aura toutefois besoin d’un couvre-couche pour assurer son imperméabilité bien que certains modèles ont une barrière imperméable cachée à l’intérieur de celle-ci.  Elle s’installe exactement comme une couche à poche, à l’aide de boutons-pression ou de velcro.  

 

Voir nos modèles de couches moulées

 

La couche tout en deux (TE2)

La couche tout en deux se présente en 2 pièces : une « coquille » (couvre couche) et des insertions absorbantes qui seront tout simplement déposées sur cette dernière. Ce type de couche lavable a un avantage intéressant, car elle nécessite moins de coquilles (couvre-couches) que d’insertions. Lorsque l’on change la couche, il est possible de réutiliser la coquille imperméable si celle-ci n’est pas souillée et y redéposer tout simplement de nouvelles insertions absorbantes. Il sera toutefois important d’éviter les insertions de type microfibre qui seraient très irritantes en contact direct avec la peau fragile de bébé. La couche tout en deux a l’avantage de sécher extrêmement rapidement et sera particulièrement appréciée des parents qui préfèrent éviter l’utilisation régulière de la sécheuse.  

 

Voir nos modèles de couches tout-en-deux 

   

La couche plate et les langes

La couche plate ou les langes sont les couches de la vieille école, les couches similaires à celles de nos grand-mères. Ce sont de grands carrés de tissu qu’il faut plier pour en faire une couche. Il sera nécessaire d’utiliser un couvre-couche pour assurer son imperméabilité. Pour vous faciliter l’installation, vous pourrez utiliser un « snappi », plus sécuritaire et facile d’utilisation que les épingles de sécurité classiques. Le lange pourra être plié et déposé tout simplement à l’intérieur d’un couvre-couche.

La couche plate et les langes ont l’avantage d’être économiques et d’avoir un ajustement parfait pour tous les bébés puisque vous ajustez vous-même la couche pour épouser les formes de votre bébé. Certaines couches plates sont extrêmement performantes au niveau de l’absorption et seront utilisées la nuit par un grand nombre de parents. C’est toutefois la couche la plus complexe à utiliser puisqu’elle nécessite des connaissances dans les techniques de pliage et sera souvent refusée en garderie pour sa complexité d’utilisation par des novices (et plusieurs papas).  

   

La couche préplate

La couche préplate est la cousine de la couche plate, vous économiserez un peu de temps de pliage puisque seulement le centre doit être plié, mais cela implique un pliage sur bébé. Elle s’utilise de la même façon que la couche plate, à attacher avec un snappi et requiert aussi l’utilisation d’un couvre couche pour assurer son imperméabilité.

 

Voir nos modèles de couches plates et pré-plates

 

La couche de piscine


En plus d’être des plus élégantes, les couches de piscine permettent de contribuer à diminuer l’impact environnemental qu’occasionne l’utilisation de couches jetables tout en économisant. Aucune insertion absorbante n’est nécessaire puisqu’elle permet simplement de retenir les solides. Quelques modèles ont toutefois une légère doublure absorbante pour éviter les petits accidents avant d’entrer dans l’eau. Elle a aussi l’avantage de sécher extrêmement rapidement!

 

Voir notre choix de couches de piscine

   

La culotte d’entraînement

Votre enfant démontre de l’intérêt pour la propreté ? Il est probablement prêt pour les culottes d’entraînement. Celles-ci ont l’avantage de s’enfiler comme des sous-vêtements et favorisent l’apprentissage de la propreté tout en douceur. Certaines sont très légères et ne retiennent que les petits accidents tandis que d’autres sont très performantes et peuvent s’utiliser même la nuit pour les enfants souffrant d’énurésie nocturne.

 

Voir notre choix de culottes d'entraînement 

 

L’ajustement des couches lavables

Ajuster une couche lavable n’est pas sorcier (même ma fille de 7 ans est une pro). Il est important de ne pas trop serrer la couche lavable sur bébé. Je compare souvent la couche à un jeans. Celle-ci doit être confortable et permettre une bonne aisance des mouvements. Il ne faut pas qu’elle soit comme un jeans trop serré après le temps des fêtes qui nous empêche de nous asseoir sans retenir notre souffle… Il est important de laisser au moins 4 doigts à la verticale entre l’abdomen du bébé et la couche. Petit truc, vous pouvez asseoir votre bébé après avoir mis la couche pour vous assurer qu’il soit confortable dans cette position. Vérifiez que les élastiques aux cuisses épousent bien la forme de la cuisse au niveau de l’aine. L’élastique ne doit pas se situer par-dessus la cuisse, mais bien au niveau de l’aine. Vérifiez ensuite que la couche couvre bien les fesses de votre enfant. Tout comme les vêtements que nous portons (bas, soutien-gorge, pantalons, etc.), les élastiques peuvent parfois imprimer légèrement la peau et disparaître rapidement. En revanche des marques d’élastiques persistant sur la peau seraient le signe d’une couche lavable trop ajustée.  

 

 

Le pliage des couches plates, ce n’est pas si sorcier  

Bien que ce type de couches puisse faire peur à bien des gens, sachez que c’est en réalité assez simple. Il existe une multitude de techniques de pliage pour assurer un bon ajustement selon la morphologie de chaque bébé.  

Voici quelques exemples de techniques de pliage de couches plates :
  • Origami (la plus fréquemment utilisée)
  • Origami modifié
  • Pickman fold

Quant à la couche préplate, le pliage est plus simple et rapide. Si le principe de la couche plate vous intéresse, mais que le pliage vous fait peur, la couche préplate sera idéale pour vous. Elle est d’un format similaire à une couche. On aura simplement qu’à plier l’entre-jambes, installer sur bébé et attacher.  

 

Les différents types de couvre-couches

Le couvre-couche en PUL (polyuréthane laminé)

Fabriqués d’un tissu synthétique résistant à l’eau, les couvre-couches en PUL sont disponibles à velcro ou à boutons pression. Tout comme les couches lavables, on peut sélectionner la taille nouveau-née, taille unique (OS) ou grande taille pour les enfants plus vieux.

 

Le couvre-couche en laine

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la laine n’est pas plus chaude que les autres textiles. Elle respire, elle est naturellement antibactérienne et régulatrice de la chaleur. Le couvre couche s’enfile comme un sous-vêtement. La laine peut être lanolisée pour assurer son imperméabilité. Cela signifie que le couvre-couche doit être trempé dans une solution contenant de la lanoline (enduit naturel présent sur la laine).

C’est une option, tout confort, qui est toutefois plus dispendieuse que le couvre-couche en pul ou en polar vu le prix de la matière première. L’entretien de la laine demande un peu plus de soins et sera abordé dans notre section « Entretien de la laine ».  

 

Le couvre-couche en PUL et polar

Du côté de la forme, ils ressemblent aux couvre-couches en laine et s’enfilent comme un sous-vêtement ou une PULL-UP.  Certains modèles offerts sur le marché auront des boutons-pression au niveau des cuisses et de la taille. Ceux-ci sont principalement constitués de PUL avec du polar aux cuisses et à la taille pour le confort de bébé. Ils sont disponibles en plusieurs tailles. Le couvre-couche en pul et polar vous offre simplicité et confort tout en demeurant très facile d’entretien.

 

Les différents types d’insertions absorbantes (inserts)

La performance de vos couches à poches et couches tout en deux découle directement de votre sélection d’insertions absorbantes, communément appelées « inserts ». Ce sont des rectangles ou carrés de tissus fabriqués de matière absorbante que l’on introduit dans les couches à poche ou que l’on dépose tout simplement à l’intérieur d’un couvre-couche.

Certaines insertions vous offrent une absorption légère et sont souvent nommées « boosteurs » ou « doublures », d’autres vous offrent une absorption régulière de jour et certaines sont extrêmement performantes pour la nuit.  

La meilleure insertion absorbante pour votre enfant n’est pas nécessairement celle qui offre un degré d’absorption le plus élevé. D’abord, les tests d’absorption sont théoriques et ne font que vous renseigner sur la capacité maximale d’absorption de l’insertion. D’autres facteurs tels, la vitesse d’absorption, la capacité à retenir les liquides et la souplesse sont à prendre en considération dans la sélection de vos insertions. D’ailleurs, seules les entreprises québécoises francophones vont effectuer des tests d’absorption, les entreprises anglophones se fient davantage aux commentaires clients qu’aux données théoriques.  

Les insertions de nuit, bien qu’extrêmement absorbantes, seraient inadéquates pour un jeune enfant le jour et pourraient même vous occasionner des fuites en raison de leur épaisseur qui pourrait créer un petit espace entre la couche et la cuisse. Il est donc important de trouver la combinaison d’insertions idéale pour votre enfant afin que celles-ci soient assez minces et assez performantes pour éviter les fuites, mais aussi pour ne pas nuire au développement moteur de votre enfant.

L'insertion de type Trifold est à privilégier si ne prévoyez pas utiliser la sécheuse car celle-ci sèche beaucoup plus rapidement qu'une insertion traditionnelle comprenant plusieurs épaisseurs d'absorbants.  

 

Les composantes textiles des insertions absorbantes

La microfibre

La microfibre est une fibre synthétique caractérisée par sa grande rapidité d’absorption. Même si ce n’est pas notre premier choix en termes de capacité d’absorption, elle demeure somme toute performante à ce niveau. Toutefois, elle retient moins bien les liquides que les fibres naturelles et pourrait occasionner ce que l’on nomme des fuites de compression si elle était combinée avec une seconde insertion de microfibre. Elle fait un excellent duo un fois combiné à une insertion de fibre naturelle. En plaçant la microfibre sur le dessus, vous bénéficierez de sa rapidité d’absorption tout en laissant votre fibre naturelle performer au niveau de la rétention du liquide.

C’est de loin la fibre la plus économique proposée sur le marché et celle qui sèche le plus rapidement. Elle est toutefois moins souple, plus épaisse et peut s’encrasser plus facilement. Elle ne doit en aucun cas être placée directement contre la peau dans un système de couche tout en deux puisqu'elle est irritante au contact et entraînerait un érythème fessier important. D'un point de vue écologique, l'utilisation de la microfibre est controversée car celle-ci peut libérer des microparticules plastiques dans l'eau lors du lavage. 

 

Le bambou 

Le bambou est une fibre naturelle caractérisée par sa très grande capacité d'absorption et de rétention des liquides. Ce sont nos insertions coup de coeur chez Aux P'tits Cadeaux pour leurs caractéristiques si appréciées : souplesse, même au fil de l'usure, imprégnation d'odeurs moindre que les autres fibres et très grande capacité d'absorption et de rétention.

Le textile peut être un amalgame de bambou et de coton, de bambou et de polyester ou de bambou et de chanvre. Le bambou étant une fibre dure, il doit absolument être combiné à une autre fibre pour devenir un textile souple. 

La fibre combinée à du coton ou du chanvre est plus naturelle, écologique et performante que celle combinée au polyester. Toutefois, un faible pourcentage de polyester permet à votre insertion de bambou de mieux résister à la chaleur, à la déformation et s'usera moins vite que la version toute en fibre naturelle.

 

Le ''bambou charcoal''

Certaines entreprises vous offrent des insertions nommées ''bambou charcoal''. Selon leurs descriptions, ce tissu serait composé de bambou avec des particules de charbon carbonisées possédant des caractéristiques antimicrobiennes et contre les odeurs.

Sous toute réserve, chaque fois que nous avons demandé la composition textile de ces fibres à nos fournisseurs asiatiques, il nous a été rapporté que celles-ci étaient 100% polyester...Il semble donc y avoir des appellations mensongères au sujet de ce textile. C'est d'ailleurs pour cette raison que celles-ci sont renommées ''insertions charcoal'' dans notre boutique sans aucune mention de bambou. 

Ce sont des insertions qui s'apparentent au microfibre et possèdent les mêmes caractéristiques que ce dernier.  Toutefois, le tissu extérieur est très doux et possède un effet au sec. Elles peuvent donc être placées directement contre la peau dans un système tout en deux contrairement à la microfibre qui est irritante. La couleur charbon de celles-ci diminue grandement le risque de tâches tenaces. Elles sont aussi économiques et appréciées. 

  

Le chanvre 

Le chanvre est une fibre naturelle similaire au bambou. Les insertions de chanvre sont donc très performantes au niveau de l'absorption et de la rétention et demeure minces et souples.

Le chanvre est le textile dont la production est la plus écologique qui existe.  En effet, le chanvre est une plante à croissance rapide (11 semaines) qui nécessite peu d'eau et qui n'a besoin d'aucun pesticide pour avoir une belle croissance car il est très compétitif aux mauvais herbes. C'est d'ailleurs une plante indigène du Canada qui pousse très facilement. Toutefois, le textile de chanvre que nous avons provient d'outremer. L'expertise canadienne en ce sens reste à développer en raison des législatures gouvernementales. Peut être que les nouvelles avenues dans la législation du cannabis permettront un meilleur accès à un textile hautement écologique en plus d'être local !

Contrairement au bambou, le chanvre résiste moins bien à la chaleur. La sécheuse fera onduler les contours de votre insertion, ce qui ne nuit nullement à son efficacité. Il deviendra plus rêche lorsqu'il sera très usé au fil du temps. 

 

Le coton 

Le coton est la fibre naturelle la plus produite dans le monde. Elle bénéficie d'une capacité d'absorption moyenne, mais d'une bonne capacité de rétention des liquides. Le coton est toutefois plus épais que le chanvre et le bambou pour une capacité d'absorption moindre. Le coton s'use plus rapidement que les autres fibres textiles. Il sèche toutefois plus rapidement et demeure un choix très économique tout en étant plus écologique que la microfibre. 

 

Le Zorb

Le Zorb est un matériau développé par Wazoodle Fabrics spécialement conçu pour rendre les couches lavables et piqués absorbants les plus absorbants possibles. 

Selon le site web de Wazoodle, le tissu Zorb original est un matériau tissé de façon tridimensionnelle à partir de fibres de cellulose emmêlées de viscose de bambou, de coton, de coton biologique et de polyester. Il peut absorber 10 fois son poids en moins de deux secondes et absorbe 10 fois plus rapidement que d'autres matériaux comme le bambou, le coton ou le tricot de chanvre. Deux couches de Zorb Original remplaceront huit couches de flanelle, six de tissu éponge ou cinq de molleton.

Plusieurs types de Zorb ont vu le jour et possèdent des caractéristiques propres et compositions textiles différentes. Certaines ont même des propriétés antimicrobiennes. 

Les insertions de Zorb sont donc extrêmement performantes au niveau de leur capacité d'absorption et de rétention. Elles demeurent mince  par rapport à leur capacité d'absorption. Selon notre opinion personnelle, ce textile s'use toutefois plus rapidement que d'autres fibres et démontrera des signes d'usure plus rapidement sans toutefois affecter la performance de l'insertion. C'est aussi le textile le plus dispendieux de tous et c'est pour cette raison que peu de fabricants ou d'artisans le sélectionne comme matière première. 

 

Voir notre collection d'insertions absorbantes

 

Conseils d’entretien - les grandes lignes

Enlevez d’abord l’excédent de résidus solides dans la toilette ou une poubelle. L’utilisation d’un feuillet lavable ou jetable peut vous simplifier la tâche à cette étape.

Entreposez ensuite les couches souillées dans un endroit sec jusqu’au moment de les laver. Nous vous recommandons l’utilisation d’un sac imperméable ou d’un panier/poubelle à couches.

Prélavez les couches à la machine, à l’eau froide, dans un cycle court en prenant soin de retirer les insertions préalablement. Lavez une seconde fois à la machine à l’eau tiède ou chaude dans un cycle long de type « 'Heavy Duty ». S’assurer que votre eau ne soit pas bouillante pour éviter d’abîmer l’imperméabilisant de vos couches. Prendre soin d’avoir suffisamment de couches pour obtenir une bonne friction entre celles-ci, mais évitez aussi de trop remplir la cuve pour la même raison.

Suspendez les couches pour les sécher au soleil ou séchez à la sécheuse à basse température.  

 Nettoyez les couches souillées idéalement aux 2-3 jours.
 Ne pas utiliser de javellisant ni d’assouplissant afin d’éviter d’endommager celles-ci.

 Utilisez uniquement des crèmes de change compatibles avec les couches lavables.

 

Les crèmes de change compatibles  

Les crèmes de change pour les petites fesses de vos minis ne sont pas toutes compatibles avec l’utilisation des couches lavables, certaines pourraient même les endommager. Toutes les crèmes de change proposées dans notre boutique sont adéquates pour vos précieuses couches.  

 

Tout d’abord, une liste d’ingrédients à éviter:

  • Vaseline
  • Dérivés de pétrole
  • Paraffines
  • Huile minérale
  • Huile de foie de morue

 

Pourquoi ? Car ceux-ci ne sont pas solubles dans l’eau. Ils boucheront les fibres de vos couches et l’urine glissera plutôt qu’être absorbée par vos couches lavables.

Les traditionnelles crèmes à fesses seront donc à éviter. Nous parlons ici de:

  • Penaten
  • Zincofax
  • Desitin
  • Pâte d’ihle (toutes marques confondues)
  • Pâte d’oxyde de zinc (génériques du Zincofax)

Le zinc en très petite quantité est compatible avec les couches lavables, mais il pourrait toutefois occasionner des tâches sans pour autant les endommager. L’utilisation d’un feuillet lavable vous évitera ce désagrément.  

Chez Aux p’tits cadeaux, nous vous proposons une foule de produits pour les bobos fessiers. En voici quelques-uns:

 

Produits pour soin des fesses

 

Les détergents adaptés aux couches lavables 

Laver des couches lavables est très simple et sans tracas si on utilise un détergent adéquat. Contrairement aux croyances populaires et les conseils souvent véhiculés dans d'autres boutiques spécialisées, le meilleur détergent n'est pas le plus doux pour bébé, mais bien celui qui lave le plus en profondeur. Il est impératif d'avoir des couches propres et sans odeurs pour bien apprécier l'expérience des couches lavables et avoir un bébé confortable. 

 

Nos recommandations en eau douce à modérée:

Notre première recommandation est le Tide en poudre. Pourquoi ? Celui-ci se démarque grandement des autres détergents par sa très grande efficacité. Pourquoi en poudre ? Le détergent en poudre contient un adoucisseur d'eau et permet d'être utilisé autant en eau douce que dure, donc fini les tracas quand on ne connaît pas la dureté de notre eau. 

Plusieurs autres marques de détergents se démarquent aussi par leur efficacité. Nous n'en ferons pas la liste exhaustive ici, mais nous vous en listerons quelques unes pour vous guider: Tide orange (le jaune est déconseillé), Gain, Persil Proclean, Oxyclean détergent à lessive, Tide Free & Gentle. 

Pour des détergents compatibles à base de plantes, vous pourriez apprécier le Nellies, Rockin Green, Omaiki par Pure et Bummis (entre autres). 

D'autres détergents spécialisés sont aussi disponibles sur le marché: Escouade G (une entreprise spécialisée dans l'entretien des couches lavables qui offre désormais son propre détergent) et GOM-MEE qui vous offre un détergent compatible spécialement formulé pour les peaux eczémateuses. 

 

Nos recommandations en eau dure (80 ppm et + )

Notre première recommandation demeure toujours le Tide en poudre pour les raisons énoncées ci-haut. Le Tide orange, Gain, Persil Proclean et Purex seront aussi efficaces, la version liquide sera efficace jusqu'à une dureté de 120 ppm. Rockin Green vous offre aussi ses savons Hard Rock spécialement formulés pour l'eau dure.

Il est possible que vous deviez augmenter légèrement la quantité de détergent en eau dure puisque le pouvoir moussant des détergent est moins efficace en eau dure.

Il est aussi possible d'utiliser d'autres détergent en ajoutant un adoucisseur d'eau à ceux-ci tel que le Borax. Considérant le caractère controversé de son utilisation sur la santé, nous préférons vous recommander les détergents compatibles listés plus haut. 

 

Nos recommandations en eau très dure (200 ppm et + )

Nous vous recommandons le Tide, Gain ou Persil ProClean en poudre seulement pour éviter d'éventuels problèmes d'odeur ou d'encrassage des couches par des minéraux. L'adoucissant contenu dans la version en poudre est essentielle. 

 

À éviter (peu importe la dureté de l'eau):

Les Pods qui reviennent très cher d'utilisation

Les détergents spécialement formulés pour bébés qui sont souvent pas assez efficaces et qui contiennent souvent une haute teneur en parfum.

Le Tide jaune sans enzymes qui n'est pas assez efficace et mousse trop

Les détergents maisons qui sont rarement efficaces pour nettoyer en profondeur des couches lavables. 

 

Que faire en cas de sensibilité aux détergents puissants ?

Certains bébés ayant une peau plus sensible pourraient réagir à des détergents très puissants comme le Tide. Toutefois, il faut aussi savoir qu'une couche mal lavée entraîne aussi des réactions cutanées indésirables.

Nous vous conseillons alors de faire un premier cycle long avec un détergent puissant (plutôt qu'un cycle court) et de faire le second cycle long (type heavy duty) avec un détergent plus doux comme le Bummis ou le GOM-MEE. Un extra-rinçage peut aussi permettre de diminuer les risques de résidus de détergent (à faire en eau douce uniquement). 

 

Voir nos détachants et produits à lessive

 

L’entretien des couches lavables - plus en profondeur

Une bonne routine de lavage comprend toujours 2 cycles de lavage complets : un premier court en eau froide pour retirer le surplus d’urine et de selles suivi d’un 2e cycle long, en eau tiède ou chaude pour laver les couches lavables en profondeur.

Dans les 2 cycles, l’idéal est de mettre du détergent bien qu’il soit facultatif d’en mettre dans le 1er cycle en eau douce. En mettre dans les deux cycles prévient l’apparition de taches tenaces. Le premier cycle requiert peu de détergent. Nous verrons plus en détail les différentes routines de lavage selon votre type de laveuse dans notre section « la routine adaptée ».  

Pour obtenir un bon nettoyage de nos couches lavables, il faut une bonne friction à l’intérieur de votre laveuse. Pour cette raison, nous vous recommandons de laver un minimum de 15 couches lavables de taille unique (ou une vingtaine de couches nouveau-nées) avec leurs insertions absorbantes dans une brassée. Une brassée plus petite occasionnerait un frottement insuffisant, il est alors possible d’ajouter de petits articles comme des lingettes pour augmenter le volume de notre brassée.  

Nous vous conseillons d’éviter les extrarinçages en eau dure, à moins d’avoir une texture glissante et savonneuse au touché, ce qui laisserait présager un surplus de détergent accumulé dans vos couches lavables. Toutefois, en eau douce il est fortement recommandé d’en faire un lors du 2e cycle. Celui-ci aidera à retirer les résidus possibles de détergent.

Bien qu’il soit possible de laver en eau tiède, l’eau chaude a l’avantage de laver plus en profondeur que l’eau tiède. En cas d’infection virale, bactérienne ou d’un vaccin, nous vous recommandons grandement de faire un cycle à l’eau chaude pour bien éliminer l’agent infectieux ou bien d’ajouter un assainisseur à votre cycle si vous n’avez pas accès à l’eau chaude. Ceux-ci sont disponibles dans notre boutique ainsi que dans toutes les boutiques de couches lavables.  

Nous vous conseillons grandement d’éviter les cycles de type « ALLERGENE », « 'SANITARY » et l’eau « EXTRA HOT''  ceux-ci sont trop chaud, voir même bouillants et risquent grandement d’abîmer vos couches lavables. Ceux-ci peuvent amener l’eau à une température aussi élevée que 90 degrés Celsius et les fabricants de couches lavables recommandent de laver à moins de 60 degrés Celsius, soit la température normale d’un chauffe-eau résidentiel. Une chaleur excessive pourrait occasionner une délamination des couches, c’est-à-dire le décollement de la membrane imperméabilisant le tissu.   

Parallèlement, nous vous recommandons aussi d’éviter le « 'TAP COLD » tout particulièrement en hiver. L’eau est beaucoup trop froide en hiver, même votre laveuse vous en remerciera !

Plusieurs utilisatrices rapportent des odeurs lors des périodes de poussées dentaires. Petit truc de grand-mère : ajoutez environ 2 cuillères à soupe d’Oxiclean, de percarbonate ou de poudre blanchissante au 2e cycle afin de prévenir les odeurs potentielles.

Et le plus important : ne JAMAIS utiliser d’assouplisseur lors de l’entretien des couches lavables, autant au lavage qu’au séchage. Que ce soit en liquide ou en feuille, celui-ci créerait un film gras sur vos couches et insertions absorbantes, imperméabilisant celles-ci. Une couche devenue imperméabilisée, ou l'eau perle simplement dessus est une couche qui n’absorbe plus à sa pleine performance. Vous pouvez toutefois en utiliser pour vos brassées régulières de vêtements. L’utilisation de balles de séchage avec quelques gouttes de brise de séchage (disponibles en boutique) vous procurera le même effet (diminution du temps de séchage, diminution de la statique et odeur des plus agréable), mais sans risque pour vos couches lavables tout en étant une solution zéro déchet !

Le séchage des couches lavables est très simple. On peut les sécher autant sur la corde à linge qu’à la sécheuse. Nous vous recommandons toutefois de suivre ces petits conseils :

- Suspendez les couches pour les sécher au soleil ou séchez à la sécheuse à basse température. Le soleil aide à enlever les tâches résistantes au lavage, mais il faut éviter de laisser les couches lavables trop longtemps au soleil une fois sèches pour éviter d’abîmer prématurément les élastiques de vos couches. Si vous utilisez une corde à linge, nous vous recommandons de les étendre horizontalement (sur le côté le plus long) pour éviter d’étirer vos élastiques à long terme, tout particulièrement pour les couches de type tout-en-un qui sont plus lourdes une fois mouillées. Selon notre expérience personnelle, l’utilisation de la sécheuse à basse température permet de préserver plus longtemps nos élastiques que d’étendre les couches au soleil.  

- Assurez-vous que vos couches et insertions soient bien sèches en maximum 24-36 heures afin d’éviter le développement de micro-organismes ou d’odeur d’humidité. Une pièce très humide ne serait pas l’endroit idéal pour suspendre vos couches.

- N’hésitez pas à compléter le séchage à la sécheuse pour redonner de la souplesse à vos couches si vous choisissez de les sécher à l’air libre.

- Si vous utilisez la sécheuse, attendre qu’elles soient bien refroidies avant de les manipuler et d’introduire vos insertions absorbantes dans les couches à poches tout particulièrement. Le pul des couches (la partie imperméable) est plus fragile quand elle est encore chaude ainsi que les élastiques.  

- Si vous séchez habituellement à l’air libre, il est recommandé de mettre à la sécheuse une fois par mois afin de resserrer les fibres et les élastiques. Ceci n’est pas obligatoire, mais recommandé par la plupart des fabricants de couches lavables artisanaux.  

 

L’entretien de sa laveuse : une tâche mensuelle à ne pas négliger

Couches lavables ou non, il est important de nettoyer sa laveuse régulièrement.

Pourquoi ? Pour enlever les résidus d’eau dure, éviter les mauvaises odeurs et les accumulations de résidus.

Comment ?

Technique simple : on peut le faire tout simplement en utilisant une pastille de type Affresh ou autre marque similaire.

Recette maison : 2 tasses de vinaigre & 1 tasse de bicarbonate de soude à mettre directement dans la cuve.

La plupart des laveuses possèdent un cycle d’auto nettoyage style « self clean, « 'clean washer » ou bien on peut tout simplement utiliser le cycle le plus long en eau chaude.

Pour une laveuse frontale, pensez à nettoyer régulièrement le joint d’étanchéité.

Pour les laveuses frontales SAMSUNG ou LG, pensez à vider le filtre de vidange. Il se trouve sur le devant de votre laveuse, dans le bas.

 

L’entretien des couches lavables - la routine adaptée à votre type de laveuse

Plusieurs utilisatrices de couches lavables ont développé une expertise marquée dans l’entretien des couches lavables. Celles-ci ont développé des routines adaptées à chaque type de laveuses. Bien que nous ne soyons pas experts en routines, voici l’information qui nous a été transmise par une de ces expertes :

Laveuse traditionnelle à pivot/agitateur

Premier cycle

Un cycle de durée moyenne en normal ou Heavy Duty selon les disponibilités sur votre laveuse (généralement 8 ou 10).

Niveau de l’eau : flush aux couches ou un peu plus.

Deuxième cycle

Un cycle de durée maximale, en mode normal ou Heavy Duty selon disponibilité sur votre laveuse. (super wash, heavy wash et dérivés.)  

Niveau de l’eau : flush aux couches, maximum 3-4 pouces au-dessus des couches si on appuie sur les couches. Si trop d’eau ou entre 2 niveaux, ajoutez des petits morceaux de grosseur maximale d’une serviette à mains.

 

Laveuse HE chargement par le dessus et frontale

Premier cycle

Un cycle court d’une durée minimale de 30 minutes. Généralement un QUICK WASH avec le soil level au MAX ou un NORMAL avec le soil level à MEDIUM ou LIGHT. Ajouter un extra spin ou extra rince pour allonger un quick wash n’est pas une bonne option, on veut un cycle ordinaire de 30 minutes sans option ajoutée.

Niveau de l’eau : remplir au minimum la moitié de la cuve de couches. On peut faire des essais avec moins, mais une brassée trop petite n’est pas assez efficace (des ajouts sont possibles au 2e cycle si besoin). MAXIMUM 3/4 plein.

Spin toujours au maximum.

Deuxième cycle

Un cycle long, d’appellation générale ; POWER WASH, WHITES, HEAVY DUTY et dérivés. Avec le soil level au MAX.

Ne pas utiliser de cycles style BULKY ITEMS ou DEEP WATER. Ceux-ci sont non adaptés aux couches lavables.  

Ajoutez des petits morceaux si vous n’avez pas assez de couches.

Spin toujours au maximum.

 

Particularité pour les WHIRLPOOL CABRIO

Certaines laveuses réutilisent 100 % de l’eau de rinçage (veuillez vous référer à votre manuel d’instruction pour savoir si c’est le cas de la vôtre), vous devrez donc faire un rince and spin au départ (avec un peu de détergent si eau dure).

 

Autres particularités des laveuses haute efficacité avec cuves XL :

Les laveuses haute efficacité avec cuve XL. Whirlpool Cabrio, Maytag bravo XL etc. Vous devrez laver plus de 15 couches. Généralement un minimum à 20-25 selon la laveuse pour remplir au minimum la moitié de la cuve de couches. Comme la capacité des laveuses varie, il vous faudra faire des essais quant au nombre de couches à laver.

Si vous avez une option DEEP CLEAN, l’activer procure un meilleur lavage.

Hybride (HE top load et traditionnelle à la fois)

Les informations données plus haut sont toutes valides ici. Il vous faudra par contre décider si vous utilisez le mode HE (precise fill) ou le mode traditionnel ou vous choisirez vous-même le niveau d’eau.   

 

Entreposage des couches souillées

Nous vous conseillons vivement l’utilisation d’une méthode d’entreposage, autant pour sa facilité, que pour le risque de développement de micro-organismes et d’accidents.

Lorsque la couche est souillée, on retire tout simplement celle-ci, dispose des selles solides selon la méthode choisie et on dépose celle-ci dans le contenant désiré (poubelle à couche avec sac à lessive ou sac imperméable à suspendre).

Quelles méthodes sont disponibles pour disposer des p’tits cadeaux de bébés?  

 

Allaitement exclusif

Si bébé est allaité exclusivement et n’a pas débuté l’alimentation solide ou en purée, les selles sont hydrosolubles et seront très facilement nettoyées à la laveuse. Aucune disposition particulière n’est nécessaire pour disposer des selles.

 

Utilisation d’un feuillet jetable – une méthode facile

Nous avons toute une gamme de feuillets jetables à vous proposer. Ils ont tous la même fonction : recueillir les selles pour pouvoir en disposer plus aisément dans une poubelle prévue à cet effet. Ceux-ci se déposent tout simplement au fond de la couche. Ils peuvent être composés de différentes sources textiles possédant des avantages distinctifs. Contrairement aux couches jetables, les feuillets jetables sont soit biodégradables (fécule de maïs, viscose de bambou, acide polylactique issue de sucres végétaux) ou réutilisables à quelques reprises (polypropylène). Bien que certaines compagnies recommandent de les jeter directement à la toilette, nous ne conseillons pas cette méthode en raison du risque de bloquer votre plomberie, fosses septiques et dommages aux réseaux d’égouts des municipalités.  

 

Utilisation d’un feuillet lavable – une méthode écologique et économique

Le feuillet lavable s’utilise de la même façon que le feuillet jetable à l’exception que celui-ci peut être réutilisé à volonté. Beaucoup plus écologique, il permet de réduire les déchets et ne nécessite pas d’achats récurrents. Si les selles sont solides, elles peuvent être disposées directement à la toilette et si celles-ci sont plus liquides, nous vous recommandons l’utilisation d’une douche à toilette. Nous vous proposons la douche à toilette AMP disponible dans notre boutique. Le feuillet lavable permet aussi d’ajouter un effet au sec à certaines couches qui n’ont pas cet avantage et permet de protéger vos couches lors de l’utilisation de crème de change et onguents.

 

Voir nos différents feuillets lavables ou jetables 

 

Utilisation de la douche à toilette - une méthode écologique et économique

Cette méthode peut s’utiliser seule ou avec l’utilisation d’un feuillet lavable. La douche à toilette s’installe facilement au dispositif d’alimentation en eau de la toilette et permet de rincer vos couches dans la toilette. Écologique, elle ne crée pas de déchet. Économique, elle ne nécessite pas d’achats récurrents. On l’utilise juste avant de laver les couches ou bien à chaque selle. Si on l’utilise après chaque selle, une fois les couches ou feuillets rincés, on les laisse sécher quelques heures avant de les entreposer avec les autres couches souillées en vue de votre prochain lavage (pour éviter le développement de micro-organismes). Plusieurs douches à toilette sont disponibles sur le marché, nous vous proposons celle-ci en boutique:

 

Voir nos douches à toilette

 

Utilisation de la méthode de grattage – la méthode courageuse

À l’aide d’une cuillère ou d’une spatule dédiée à la tâche, on gratte tout simplement le fond de la couche pour disposer du caca dans une toilette. Écologique, elle ne crée pas de déchet. Économique, elle ne requiert aucun achat.

 

Les lingettes lavables, une alternative économique et zéro déchet  

Les lingettes jetables commerciales sont faciles d’utilisation, mais sont parfois très irritantes pour la peau fragile des petits, sont dispendieuses et occasionnent des déchets qui ne sont pas biodégradables. Que ce soit pour des raisons de bien-être, d’économie ou d’écologie plusieurs parents se tournent vers l’utilisation de lingettes lavables.  

Utiliser une lingette lavable n’est pas plus compliqué que d’utiliser une couche lavable. Hop dans le sac imperméable ou la poubelle à couche et tout part dans la même brassée de lavage, sans distinction.  

Tout d’abord, il vous faudra vos lingettes, toutes plus belles les unes que les autres. Nous en avons une vaste gamme à vous proposer.  

Voir nos lingettes lavables 

 

Ensuite, on nettoie comment ?  

On peut tout simplement mouiller les lingettes avec de l’eau pour nettoyer les fesses de bébé et ensuite les assécher avec une seconde lingette sèche.  

On peut aussi utiliser du liniment oléo-calcaire pour un nettoyage sans rinçage. À la fois nettoyant et protecteur, il nettoie tout en douceur en laissant un léger film protecteur sur les fesses de bébé, le protégeant de l’apparition d’érythème fessier. On peut l’utiliser autant à la maison que lors des sorties.  

Nous avons aussi les cubes pour lingettes de La Striga.  Disponibles en deux variétés ; beurre de karité ou nature. Il faut simplement diluer un cube à lingette dans l’eau chaude et humidifier nos lingettes avec celui-ci dans un contenant hermétique ou vaporiser une lingette au moment du change.  

La lotion nettoyante Minihip en format vaporisateur vous permet d’humidifier une lingette et c’est parti ! Rien de plus simple !   

 

Produits pour soin des fesses

 

L’importance de connaître la dureté de son eau

Pourquoi ? Car une eau trop forte en minéraux pose problème quant à l’absorption des couches. Les minéraux se logent dans les fibres des couches et ainsi peuvent créer des problèmes d’odeurs, d’absorption, de fesses rouges inexpliquées jusqu’à rendre la couche et/ou les insertions imperméables. Il est donc important de connaître ce facteur afin d’utiliser le détergent adapté à votre eau.

Comment la connaître ? Si vous êtes sur aqueduc, vous pouvez contacter votre ville/municipalité où l’usine de filtration qui vous fournit l’eau courante et demander la dureté totale. Certaines municipalités/villes fournissent cette info via leur site internet. Si toutefois vous n’arrivez pas à obtenir l’information, ou que vous avez un puits, nous avons à votre disposition un test rapide à effectuer pour connaître la dureté de son eau.

Comment qualifier son eau ?

  • Moins de 60 ppm, c’est de l’eau douce
  • 60 à 80 ppm, une eau modérée
  • 80 à 120 ppm, fortement modérée
  • 120 à 180 ppm, eau dure
  • 180 ppm et +, eau très dure.

    Comment déterminer quel détergent utiliser ?

    À partir de 80 ppm, la teneur en minéraux est trop élevée, il faudra la considérer comme une eau dure. Ainsi, il faudra préconiser l’utilisation d’un détergent en poudre, ou ajouter du percarbonate de sodium, cristaux de soude ou calgon afin de neutraliser les minéraux si vous utilisez un détergent liquide.

     

    Le décrassage, quessé ça ?

    Quand ? Comment ? Pourquoi ? Quel produit utiliser ? Voici un point qui stresse bien des gens, mais qui est pourtant si simple !
    Le décrassage est un trempage de plusieurs heures qui vous débarrassera des mauvaises odeurs, du savon et des minéraux accumulés dans vos couches lavables.  

    Vous avez plusieurs options concernant le produit à utiliser. On peut utiliser le pecarbonate de sodium (disponible en vrac), la poudre blanchissante (nous vous proposons celles des compagnies Bummis, Gom-Mee ainsi que Pure) ou encore l’Oxyclean que vous retrouvez dans toutes les grandes surfaces.  

    Quand?

    On décrasse au besoin seulement, nul besoin de le faire de façon périodique. Le décrassage ne fait pas partie d’une routine normale de lavage, si vous devez les faire régulièrement, il est nécessaire de revoir votre routine.  
    Il devient toutefois utile d’en connaître les bases, par exemple lors de l’achat d’une couche usagée (on ne connaît pas l’entretien qui a été fait par la personne précédente) ou de problèmes d’odeur, d’absorption ou de mauvais entretien.
    Par exemple en cas d’eau dure, si le détergent n’est pas adapté ou qu’un extra rinçage est ajouté chaque fois, les minéraux contenus dans l’eau se logent dans les fibres des couches. Il apparaît alors insidieusement un problème d’odeurs qui peut évoluer en érythème fessier et graduellement venir imperméabiliser l’intérieur des couches dans les pires cas, causant ainsi des fuites, car l’urine ne passera plus le tissu pour y être emprisonnée.  

    Le décrassage pourrait aussi régler un problème intense de tâches. Voir notre volet SOS taches avant d’en arriver à faire un trempage. D’autres solutions pourraient être envisagées avant d’en arriver à cette solution.   

    Comment ?

    Déposez tous vos articles à décrasser dans votre bain/évier/bac/chaudière (ou votre laveuse si celle-ci permet de garder l’eau pendant plusieurs heures, souvent impossible en laveuse à haute efficacité) selon le nombre à décrasser. Couvrir d’eau CHAUDE. On veut, tout juste, assez d’eau pour couvrir, nul besoin de vider votre chauffe-eau si ce n’est pas nécessaire !
    Diluez d’abord votre produit dans un peu d’eau chaude afin de s’assurer que ce soit uniformément réparti. Calculez 1/4 de tasse pour 20 couches et 20 insertions (40 morceaux). Et ajoutez-le à votre récipient et brassez le produit dans l'eau.
    Laissez vos couches se prélasser pendant 4 à 6 heures (ou toute une nuit, c’est encore mieux, le produit sera inactif après 8 heures). Si désiré, ajoutez une grosse serviette pour permettre à vos couches d’être submergées complètement durant tout le processus.
    Transférez le tout dans la laveuse (ou drainer si votre trempage a été fait en laveuse) & démarrez un cycle long, en eau tiède. Répétez si vous remarquez une texture glissante/savonneuse au touché.
    Faire suivre d’un traitement désinfectant dans le cas de couches usagées ou de couches très encrassées. (Sauter cette étape si ce n’est pas le cas pour vous)

     

    Résolution de problèmes

    Bien que l’utilisation des couches lavables soit plus facile qu’on ne le croit, il n’est pas impossible de rencontrer occasionnellement des problèmes de taches ou d’odeur sur nos précieuses. Nos guides SOS tâches, SOS odeurs et SOS infections sont alors disponibles pour vous guider et vous aider à résoudre ces petits soucis.

     

    SOS couches tachées

    Bien que ce ne soit qu’esthétique, on préfère toutes avoir des couches bien blanches et exemptes de taches. Sachez toutefois que ce n’est pas nécessairement une routine de lavage défaillante si une couche demeure tachée après lavage.  

    Plusieurs causes possibles:

     

    Les taches du bébé exclusivement allaité

    Bien que la période d’allaitement nous facilite la vie pour ses selles hydrosolubles (aucun entretien nécessaire: envoye dans la laveuse !), celles-ci n’en demeurent pas moins tachantes pour nos couches lavables. Il n’est pas rare qu’une couche ressorte tachée même après un lavage parfait. Les taches s’estomperont au fil des lavages même si vous n’utilisez pas nos méthodes de madame Blancheville.

     

    Les taches liées à l’acétaminophène (Tempra, Tylenol)

    Un mythe circule que le colorant dans ces produits en est la cause. C’est faux. C’est en réalité la réaction urine + acétaminophène qui peut tacher. Cette réaction se produit occasionnellement pour certains enfants et d’autres non et n’est pas systématique à chaque utilisation.

     

    Les taches liées à certains aliments spécifiques

    On pense immédiatement aux bleuets et aux betteraves! Ces aliments peuvent colorer l’urine et les selles très facilement. Ce type de taches est en général quelque chose d’assez banal qui finira par partir de lui-même au fil des lavages si vous les laissez aller. D’autres aliments pourraient aussi occasionner des taches occasionnelles. 

     

    Les taches liées à l’utilisation de crèmes de zinc

    Noooon ! Votre conjoint ou votre éducatrice en milieu de garde a utilisé une crème de zinc dans vos précieuses couches lavables ! Les crèmes comportant un haut niveau de zinc sont à proscrire avec l’utilisation de couches lavables et pourraient les abîmer en les rendant imperméables. Certaines crèmes compatibles contiennent toutefois une faible quantité de zinc qui pourrait laisser des taches blanches sur vos couches. Nous vous recommandons alors d’éviter ce désagrément par l’utilisation d’un feuillet lavable ou jetable. 

      

    Les taches liées à une routine de lavage défaillante

    Certaines taches peuvent apparaître en raison d’un manque de frottement dû à une brassée trop petite ou trop grosse, un manque de détergent ou encore suite à l’utilisation d’une routine de lavage pas assez performante pour vos besoins.

     

    Les solutions de Madame Blancheville

    Notre ami le soleil! (Une astuce pour ensoleiller votre journée)

    Le soleil est un excellent détachant naturel et facile ! Vous l’avez surement déjà expérimenté avec votre Tupperware préféré taché de sauce à spaghetti qui redevient comme neuf après une petite séance de bronzage au soleil ? C’est pareil pour nos précieuses couches lavables !

    L’été, on peut tout simplement faire sécher au soleil, côté tache exposée vers le soleil (si le pul est taché, celui-ci ne devrait pas être exposé directement, vaudra mieux trouver une autre solution pour le détacher, une chaleur trop intense directement sur celui-ci pourrait l’endommager).  

     

    Le percarbonate de sodium et son bras de fer

    Le percarbonate de sodium est un blanchissant hors pair pour les liquides biologiques. On le retrouve en vrac dans notre boutique ou sous l’appellation de poudre blanchissante ou détachante (Bummis, PURE, Gom-Mee par exemple) ou dans les grandes surfaces sous le nom d’Oxyclean. On peut en ajouter tout simplement lors du 2e cycle de lavage afin de maximiser son efficacité ou effectuer un trempage avec de l’eau chaude pour les tâches bien incrustées. On peut aussi faire une petite pâte avec de l’eau et laisser agir sur la couche quelques minutes avant de laver.  

     

    Les barres détachantes à la rescousse

    Nous vous offrons une vaste gamme de barres détachantes adaptées aux couches lavables. Il faut simplement les frotter sur les tâches puis laver normalement. Nous vous offrons celles de Buncha Farmers, Madame Blancheville des Savonneries des Diligences, la barre détachante de la Striga, du Jardin de Julie, Minihip, Gabari, Bumby Wool, etc.  

     

    Voir notre choix de produits à lessive 

     

    SOS couches odorantes

    Vos couches ne sentent pas la rose? Il faudra tout d’abord déterminer la cause de ce problème d’odeurs.

    Voici quelques causes possibles:

    Trop ou pas assez de détergent dans votre lavage

    Trop? On pourrait penser que c’est impossible, mais s’il y a un résidu de détergent dans vos couches celui-ci pourra réagir avec l’urine et occasionner des odeurs.

     

    Un manque de frottement

    Celui-ci peut être occasionné par une brassée trop petite ou trop grosse. On veut un minimum de 15 couches lavables, mais ne jamais dépasser le 3/4 de la capacité de la cuve, et ce peu importe le type de chargement de la laveuse. Sélectionner un niveau d’eau trop élevé pour la grosseur de la brassée peut aussi entraîner un manque de frottement entre les couches. Dans une laveuse traditionnelle, on veut l’eau tout juste à la hauteur des couches (consistance ragoût dans le jargon des utilisatrices de couches lavables) ou maximum 3-4 pouces au-dessus. 

     

    La fameuse poussée dentaire

    Est-ce un mythe ou une réalité ? Plusieurs utilisatrices rapportent un changement marqué dans l’odeur des urines associées à la poussée dentaire. (Fort heureusement, je ne l’ai pas vécu avec mon Léo !) Il est possible que la réaction inflammatoire rende les urines et selles plus acides et donc plus odorantes lorsque bébé fait des dents. Ajouter environ 2 cuillères à soupe de percarbonate de sodium ou de poudre blanchissante au 2e cycle de lavage devrait venir à bout facilement de ce type d’odeur. Ces produits décrassent, mais désodorisent vos couches également.

     

    SOS infection

    Votre bébé a du muguet dans la bouche ? Si le traitement est débuté rapidement, il y a peu de chances que celui-ci descende jusqu’au système digestif et atteigne vos couches lavables. Gardez toutefois l’oeil ouvert si des signes d’infections fongiques se pointent au niveau fessier ou des organes génitaux, car il faudra traiter ceux-ci et effectuer une désinfection des couches lavables afin d’éviter une récidive. L’eau chaude et le frottement viennent facilement à bout des infections virales et bactériennes. L’assainisseur est toutefois nécessaire en cas d’infection fongique (à champignons dans le langage courant). Ces produits portent souvent le nom d’assainisseur ou bien éliminateur d’odeurs. Ils possèdent des ingrédients actifs pour venir à bout de ces micro-organismes indésirables.

     

    Voir notre choix de produits à lessive 

     

    Bébé est malade ? Vaccins ?  

    Les antibiotiques oraux sont compatibles avec les couches lavables. Il n'y a donc aucune inquiétude à avoir pour vos couches. Sachez toutefois qu’ils altèrent la flore intestinale et que les selles pourraient devenir plus liquides et plus molles.

    Pour les crèmes antibiotiques à appliquer au niveau fessier, il sera important de vérifier la liste d’ingrédients de la crème. Si vous voyez ; vaseline, dérivé de pétrole, paraffines, huile de foie de morue ou huile minérale, il vous faudra utiliser des couches jetables le temps du traitement afin d’éviter de compromettre l’absorption de vos couches.

    Nous offrons une gamme de couches jetables plus écologiques que les couches habituelles. Elles constituent une alternative en cas d’infection fongique, de voyage à l’étranger, de séjour en camping ou de visite chez les grands-parents réticents ;)  

     

    Virus (gastro, pied-main-bouche)

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, aucun traitement spécial n’est nécessaire. L’utilisation d’eau chaude (et non tiède) à votre 2e cycle de lavage sera suffisante pour éliminer le virus. Il serait dommage dans le cas du pied-main-bouche, par exemple, de mettre vos lavables de côté pendant 12 semaines !

     

    Vaccins  

    Encore ici, aucun traitement spécial et ce, même si vous donnez le vaccin oral pour la gastro, c’est viral, suivre recommandation pour les virus.  

     

     

     __________________________________________________________

    Ce document a été réalisé au meilleur de nos connaissances et observations et pourrait différer des informations transmises par d'autres entreprises. En cas de renseignements contradictoires, suivre les conseils d'entretien spécifiques au fournisseur de la couche afin de pouvoir vous prévaloir de leur garantie. L'utilisation des couches lavables n'est pas une science exacte, mais bien le recueil de connaissances et vécus par des parents utilisateurs et ceux-ci pourraient différer selon nos expériences. 

     

    Rédaction

    Patricia Paradis (propriétaire de la boutique Aux P’tits Cadeaux)
    Valérie Carrier (admin du groupe Facebook Accros aux couches lavables)

       

      Tous droits réservés, ne pas reproduire à des fins commerciales

       

      Consulter l'article en anglais

      français