Mon panier

Fermer

Livraison gratuite avec tout achat de 100$ (QC et NB) et 150$ dans les autres provinces canadiennes. 

Comment tirer son lait efficacement ?

Publié le 15 février 2021

Depuis sa naissance, jusqu’à ses 6 mois ou même 1 an, le lait maternel est l’aliment qui convient le mieux à votre enfant et qui permet son développement optimal. Quel que soit l’âge de l’enfant, l’allaitement est très bénéfique et permet de satisfaire ses besoins nutritifs tout en renforçant le lien d’attachement avec sa mère.

Le lait maternel a plusieurs avantages pour le bien-être de l’enfant. Il le protège notamment des infections surtout les infections gastro-intestinales et celles par voies respiratoires supérieures. De plus, les bébés allaités sont moins souvent affectés par certaines maladies inflammatoires comme l’eczéma et le diabète.

Que ce soit pour soulager l’engorgement des seins, prévoir une sortie ou tout simplement parce que le bébé ne prend pas le sein, tirer son lait peut s’avérer très utile. 

 

Pourquoi tirer son lait ?

Comme mentionné, plusieurs situations peuvent amener une maman à tirer son lait, les plus communes étant :

  • L’engorgement mammaire : après la naissance du bébé et l’augmentation normale de la production de lait, la mère peut éprouver un certain degré d’inconfort dû à l’engorgement des seins. Tirer un peu de lait de façon ponctuelle permet de soulager l’engorgement.
  • Séparation mère – bébé de courte durée : si vous êtes occasionnellement ou régulièrement séparée de votre bébé pendant un certain nombre d’heures par journée (travail, études…), vous pouvez exprimer votre lait afin que votre bébé puisse le boire  pendant votre absence.
  • Suspension de l’allaitement : si vous êtes obligée d’arrêter l’allaitement due à certaines circonstances (hospitalisation, bébé malade, médicaments incompatibles avec l'allaitement, longue séparation, etc.), vous pouvez tirer votre lait régulièrement afin de le conserver. Il est tout à fait possible de reprendre votre allaitement après une interruption tant et aussi longtemps que votre bébé accepte toujours de téter le sein et que vous avez su entretenir votre lactation afin de stimuler efficacement la production du lait.
  • Don de lait : quelle que soit la raison, vous avez toujours la possibilité de tirer votre lait et de l’offrir à un lactarium ou une banque de lait.

Il est important de maintenir les tétées lorsque vous êtes présente et de tirer votre lait seulement en cas de nécessité, car tirer du lait régulièrement peut entraîner une surproduction.  

 

Quand commencer à tirer son lait ?

Une question que se posent beaucoup de mamans, c’est quand elle devrait commencer à tirer leur lait. En théorie, la réponse à cette question est assez simple : quand vous le souhaitez. Cependant, en pratique ça dépend de beaucoup de facteurs tels que votre routine d’allaitement, la raison pour laquelle vous tirez votre lait, etc.

La plupart des professionnels de santé conseillent aux nouvelles mamans d’établir une routine d’allaitement avant de commencer à tirer le lait. En général, il est recommandé de laisser passer les premières semaines et de commencer à tirer votre lait vers la 6e semaine après votre accouchement. 

Cependant, si vous sentez une grande gêne durant les premières semaines due à l’engorgement de vos seins, vous pouvez soulager cette sensation grâce à des sessions de tirage occasionnelles à intervalles réguliers et en petites quantités. Assurez-vous de ne pas abuser puisque plus vous tirez du lait et plus votre corps prend ça comme un signe pour produire encore plus de lait.

Lorsque vous commencez à tirer votre lait un peu plus tard (au bout des 6 semaines), vous êtes plus apte et plus familiarisé avec votre corps et votre bébé pour savoir comment parvenir à remplir vos besoins et ceux de votre nouveau-né. De plus à ce stade-là, niveau quantité, votre corps est habitué à produire des quantités plus importantes donc lui solliciter quelques millilitres de plus ne posera pas de problèmes.

Une fois que vous avez établi votre routine d’allaitement et que vous vous sentez prête à tirer votre lait, tentez de le faire à une heure bien précise et juste après une tétée afin de stimuler votre production. 

L’heure que vous choisissez dépendra de la raison pour laquelle vous tirez votre lait. Par exemple, si vous souhaitez stocker votre lait pour votre bébé durant la journée, tirez-le le matin puisqu’il s’agit du moment où vous produisez le plus de lait. Si vous le tirez pour que le père s'occupe des sessions nocturnes, faites-le le soir même, de cette façon le lait contiendra des hormones à effet soporifique.

 

Quels aliments favorisent la lactation ?

La mise en place d’une routine d’allaitement n’est pas quelque chose de simple puisque la montée de lait chez les mamans peut varier en fonction de leur état de fatigue et de stress ou de comment le bébé fait sa tétée.

En général, l’insuffisance physiologique de lait est assez rare, néanmoins, il existe certains aliments qui peuvent aider la maman à produire plus de lait. Les aliments les plus connus qui favorisent la lactation sont :

 

Les amandes et les noix de cajou 

Les amandes et les noix de cajou font partie des fruits oléagineux qui favorisent de manière efficace la montée de lait maternel. Ces fruits sont des stimulants naturels riches en vitamines et minéraux, constituant ainsi la collation parfaite pour l’allaitement. N'hésitez pas à en consommer régulièrement!

 

Les dattes

Les dattes sont également très efficaces pour favoriser la production de lait. Elles sont riches en vitamines et faciles à transporter. Vous pouvez facilement ajouter des dattes dans vos salades et plats préférés.

 

Le fenouil

Le fenouil est un des aliments que l’on retrouve le plus dans les recettes de boisson d’allaitement puisqu’il stimule la production d’œstrogènes et de prolactine, qui favorisent une meilleure lactation.  

L’idéal c’est de le mélanger avec d’autres plantes galactogènes comme l’anis et de savourer une bonne tisane qui non seulement vous aide à produire plus de lait pour votre bébé, mais facilite également votre digestion et booste votre système immunitaire.

 

Le fenugrec

Une autre plante riche en vitamines et minéraux qui est communément utilisée dans les boissons pour l’allaitement est le fenugrec. Il est reconnu pour ses propriétés galactogènes et pour ses effets quasi immédiats. Le mieux est de le consommer en tisane.

 

L’avoine

L’avoine est un aliment important pour stimuler la lactation. En effet, il favorise la production d’ocytocine, qui est une hormone impliquée dans la production du lait. Vous pouvez le consommer de différentes manières soit en le dégustant tel quel ou avec un peu de lait, ou dans une recette (biscuits, salades, pudding…).

 

Les graines de sésame

Les graines de sésame sont reconnues pour leurs vertus galactogènes. Étant donné leur richesse en calcium, elles augmentent rapidement vos provisions de lait et votre lactation. Elles sont particulièrement efficaces lorsqu’elles sont broyées, mais peuvent aussi être parsemées sur vos plats selon vos envies. 

 

Le cumin

Le cumin est communément utilisé dans des tisanes d’allaitement pour favoriser la lactation. De par sa richesse en fer, en magnésium et en potassium, il aide non seulement à stimuler votre lactation, mais aussi à soulager les douleurs liées aux coliques du nourrisson et facilite la digestion.

 

L’eau 

Pour produire le lait maternel, votre corps a besoin de plus de liquides que d’habitude. C’est pourquoi il est conseillé de suivre votre consommation d’eau de près et veillez à rester bien hydratée durant la journée (un litre et demi à deux litres par jour) afin de stimuler votre lactation. 

 

Comment tirer un maximum de lait ?

Il est important de savoir que la quantité de lait que vous produisez dépend étroitement de l’extraction efficace de ce dernier soit par le bébé ou par un tire-lait. Pour tirer un maximum de lait, adoptez une routine d’allaitement régulière et optez pour une méthode d’extraction efficace.

Vous avez le choix entre deux façons pour tirer votre lait : soit manuellement ou avec un tire-lait.  Tirer du lait manuellement demande un certain apprentissage et beaucoup de temps, donc plusieurs mamans utilisent un tire-lait.

Voici quelques conseils et astuces afin de bien utiliser votre tire-lait :

 

Comment utiliser un tire-lait ?

Avant d’utiliser votre tire-lait, assurez-vous de bien vous laver les mains, de nettoyer et stériliser votre tire-lait et tous les matériaux et accessoires dont vous aurez besoin (biberons, etc.). Lorsque vous vous sentez prête, installez vous confortablement, essayez d’être détendue et calme et placez du chaud sur vos seins si cela ne vous dérange pas afin de stimuler la montée de lait. 

Une séance de tirage peut durer entre 20 et 30 minutes, alors prenez votre temps et ne vous précipitez pas. Quel que soit le tire-lait que vous choisissez (tire-lait électrique, tire-lait manuel, etc.), il est important de suivre les directives mentionnées par le fabricant lors de l’utilisation. 

Le mieux c’est d’imiter le plus possible la tétée de votre bébé donc évitez de régler la succion à un niveau trop élevé. Il est aussi conseillé d’effectuer le tirage sur un sein pendant que le bébé tète l’autre afin de maintenir une bonne montée et un bon rendement.

Assurez-vous que la téterelle est de la bonne taille et qu’elle est inclinée vers le bas pour faciliter l’écoulement naturel de votre lait vers le biberon ou flacon. Lorsque vous avez terminé, nettoyez rigoureusement votre tire-lait après chaque utilisation.

Aujourd’hui, vous avez le choix entre différents tire-lait manuels ou électriques, différentes cadences d’aspiration et forces de succion donc vous êtes sûre de trouver un tire-lait qui s'adapte à vos besoins.

Les meilleurs tire-lait 

Français